Liens

Catégories

Stages et ateliers de Jean- Guillaume Bellier transition intérieure

View this email in your browser

Prochaines dates et autres sujets

Dans ce mail vous trouverez :
– les dates de mes prochains stages et deux ateliers à Lyon au salon bio Primevère,
– une mise au point sur la diabolisation du mental,
– les deux interviews de Bertrand Méheust, historien de la métapsychique.

Au plaisir de vous retrouver ou de vous rencontrer prochainement.

Jean-Guillaume Bellier

Prochains stages et ateliers
 En Alsace à Munster 

Vendredi 22 mars 2019 – 20h
Soirée de présentation
Du bon usage de l’intuition et des émotions.

> BUT de ViE et CRÉATION DE RÉALITE
> GUÉRIR SON PASSÉ ET UTILISER SON INTUITION

Du 30 et 31 mars 2019
Stage de découverte et d’approfondissement

 INFORMATIONS ICI 

  A Lyon 

Conférences / ateliers

1- Respecter sa nature à 15h
Respecter ses émotions, son corps, son mental et son égo
2- Vivre en réseau  à 16h30
Les bases pour communiquer de manière consciente et authentique

Salon bio Primevère
salonprimevere.org
samedi 23 février 2019

 A Montpellier 
Stage d’écologie intérieure
Explorer ses processus naturels
pour guérir son passé et
communiquer de manière authentique

> SAMEDI 2 mars : GUÉRIR SON PASSÉ / UTILISER SON INTUITION
> SOIRÉE : THÉÂTRE de GUÉRISON

> DIMANCHE 3 mars : LES ÉMOTIONS AU CŒUR DE NOS RELATIONS
> Comment communiquer de manière consciente et vivre harmonieusement en société ?

En coanimation avec  Emmanuelle Philip
 A Bienne en Suisse 

> VENDREDI 16 mars – 20h :
CONFÉRENCE / DÉBAT : SPIRITUALITÉ NATURELLE
Réussir la transition : en quoi une spiritualité naturelle et rationnelle peut-elle répondre à nos crises écologiques, économiques, sociétales et civilisationnelles ?
> SAMEDI 17 mars : GUÉRIR SON PASSÉ / UTILISER SON INTUITION et SOIRÉE : THÉÂTRE de GUÉRISON
> DIMANCHE 18 mars : SPIRITUALITÉ NATURELLE : Découvrir et expérimenter la méditation naturelle et des états d’expansion de conscience

Ou contact en Suisse avec Agnès Léonetti
agnesleonetti@yahoo.com  –  00 41 78 628 04 66
https://www.facebook.com/agnes.leonetti.7
S’inscrire en ligne ou bellier.contact@gmail.com ou 06 83 17 64 81

Une mise au point à propos du mental

> J’ai découvert en exerçant mon activité actuelle qu’il y avait tout un mouvement dans certaines parties de la population pour qui le fait de penser est problématique : « on est trop dans sa tête, on pense trop ». J’entends souvent : « le problème, c’est mon mental ». Voici donc, en deux temps, une petite mise au point :
1- Le mental ennemi de soi ?
« On n’imagine pas le mal que s’infligent ainsi des foules entières de chercheurs spirituels adeptes de la « religion du non-mental », qui ont intégré la croyance étrange qu’il faudrait s’abstenir de penser, s’interdisant dès lors non seulement de penser librement, mais également d’écouter les messages de leur intuition, parce que toute pensée qualifiée par eux de « mentale » se trouve systématiquement rejetée et écartée.
Cette doctrine et posture anti-intellectuelle, absurde et dangereuse (car spécifique des régimes totalitaires) que l’on pourrait qualifier d’auto-sabotage, trouve son origine dans une confusion entre mental et esprit et dans une ignorance du sens véritable des enseignements orientaux de méditation, dont est issue la diabolisation du mental. Car il existe traditionnellement deux formes de mental : « le mental inférieur », conditionné par les réflexes émotionnels et les conformismes idéologiques, et le « mental supérieur », de nature intuitive et spirituelle, source de génie et d’inspiration, qu’il convient d’honorer, exercer et développer. » Yann Thibaud, l’alchimie émotionnelle, p. 11.

2- Sommes-nous fait pour penser ?
Nous sommes des êtres pensants, pourtant il arrive que nos pensées tournent en rond et nous ruminons incapables de trouver une issue à nos difficultés.

> Il nous est alors proposé de faire le vide, d’être zen, d’arrêter de penser ou d’être positif. Nous ne pouvons plus avoir peur ni être triste ou en colère, nous devons être heureux. Pour que cette dictature du bonheur obligatoire fonctionne, nous devons croire que penser est dangereux et que notre « mental » est un problème. Que serait une société où les individus ne penseraient plus ?

> Nos ruminations sont le résultat de nos émotions refoulées, issues d’un passé mal digéré, qui génèrent souffrances et mal être. Or pour penser de manière inspirée, nous avons besoin de les guérir. La nature nous a doté d’un processus naturel qui permet de transformer nos émotions perturbatrices (peur, colère et tristesse) en sagesse, puissance et joie. En l’utilisant nous pouvons penser à la fois de façon logique et intuitive, car nous levons les blocages qui nous empêchent de nous relier à la source de notre être.

> Nous sommes faits pour penser et réfléchir et notre nature profonde est sereine, aimante et joyeuse. (Sur ce point je vous renvoie aux vidéos que j’ai faites de Sylvette Brivet ou de Bernard Collot). Nous n’avons pas à nous forcer à être positif, mais à retrouver notre essence véritable. Elle est alors le moteur pour attirer à nous les moyens de réaliser notre légende personnelle, et créer d’un monde viable, vivable, fraternel et équitable.

Donc si à l’avenir vous pensez que le problème c’est votre mental, demandez vous qui pense en vous, et cessez cette guerre absurde. De même, si vous croisez un adepte du non mental, prenez quelques minutes pour lui expliquer ce qu’il est en train de faire. Ce sera salutaire pour lui et pour l’humanité.

Comment en apprendre davantage sur un sujet passionnant : la métapsychique ?
Bertrand Méheust est un philosphe, historien et sociologue. C’est un penseur hors-normes parce qu’il a quitté les chemins de la grégarité pour étudier un des sujet tabou en France : la métapsychique (ou le paranormal) Qu’est-ce que la métapsychique ? Dire qu’il s’agit de l’étude des phénomènes paranormaux est un peu réducteur, dans la vidéo Bertrand Méheust en donne la définition. Il est ainsi l’un des historiens les plus méticuleux et rigoureux sur le sujet, c’est une réference à connaître pour aborder un tel sujet.
Et si les ultra-riches mettaient fin au capitalisme ?
Imaginons que Bill GATES utilise sa fortune pour transformer la France en un pays à la pointe de la transition écologique.
C’est l’idée étonnante que développe Bertrand Méheust, dans son dernier livre : « La conversion de Guillaume Portail, comment l’homme le plus riche du monde s’en est pris au capitalisme ». C’est passionnant à lire et drôle. C’est un roman inhabituel parce que les connaissances de Bertrand Méheust lui permettent de parler d’écologie, de permaculture, de décroissance et de de parapsychologie. Il ouvre ainsi avec finesse des champs de la connaissance qui, bien souvent, sont fermés les uns aux autres.
Je vous recommande les stages de Yann Thibaud, les prochaines dates dans le sud de la France, vers Agen ou Toulouse sont sur son site : www.ecologieinterieure.org

Il y a aussi Céline-Elodie Duchemin qui propose, en plus de ses activités de journaliste des stages dans la région d’Alès. http://www.auserviceduvivant.info/

Copyright © 2019 l’atelier de bellier, All rights reserved.
Profitez des outils de l’écologie intérieure bellier.contact@gmail.comwww.latelierdebellier.com – 06 83 17 64 81Our mailing address is:

l’atelier de bellier

47 grand rue

Munster 68140

France

Add us to your address book

Comments are closed.